Historique

Par défaut

BABEL

Les débuts de Babel en 1978 étaient à l’initiative d’un petit groupe d’enthousiastes avec un intérêt commun dans l’enseignement de langue et l’échange culturel.

L’article 2 des statuts résume bien les buts de l’Association. Ils sont restés inchangés pendant ces 30 ans, malgré des hauts et des bas :

Article 2 – L’Association se propose de regrouper toutes les

personnes désireuses de participer à la promotion de la connaissance

et de l’enseignement des langues vivantes tant en France qu’à l’étranger.

En particulier elle agira dans les domaines suivants :

–  échanges et réflexion ;
–  information et documentation ;
–  expériences pédagogiques et actions de formation à tous niveaux ;

D’année en année les besoins et les demandes peuvent changer, mais il est intéressant et instructif de regarder l’activité de Babel pendant les premières années. A l’époque, l’Association comptait une cinquantaine de membres, dont la plupart était des étudiants. Des stages d’allemand et d’anglais étaient proposés et suivis par un petit nombre de stagiaires pendant les vacances. Il y avait également des cours de néerlandais. Des après-midi et soirées de conversation en anglais et des échanges avec des familles venues de l’étranger avaient beaucoup de succès et c’est ainsi que certaines bonnes habitudes ont été prises.

Cours de langues

Nous avons toujours insisté sur le fait que les cours de langues à Babel soient organisés à la demande et que l’Association n’essaie pas de ressembler à une école de langues. Dès le début il y a eu des groupes de stagiaires adultes de niveaux variés, à la recherche de cours, où l’accent était mis sur la communication orale, surtout en anglais. Aujourd’hui il y a également des cours d’italien, d’espagnol et de français langue étrangère. En parallèle pendant les premières années, il y avait des après-midi et soirées de conversation en anglais, allemand et italien ; ces moments d’échange et de convivialité sont toujours demandés. Il y a deux ans, une fois par semaine a été organisé aussi un échange français langue étrangère / anglais, avec un travail sur thème, une innovation intéressante qui va certainement continuer après cette expérimentation réussie.

En travaillant « à la demande » nous avons pu offrir aussi des cours de mandarin, néerlandais et japonais en petit groupes.

Depuis 1990 des cours d’anglais ont été organisés pour les enfants. Au début il y avait une forte demande pour les enfants de 9 et 10 ans, mais une fois de plus, le monde a changé ; il y a maintenant des cours d’initiation pour ces enfants à l’école. Cependant nous avons toujours un groupe de petits et un groupe d’enfants bilingues, une initiative qui a été très appréciée par des familles mixtes ou celles qui ont vécu en famille dans un pays anglo-saxon.

Il est vrai que les cours de langues nous aident à vivre en tant qu’association et nous permettent d’offrir quelques heures de travail aux enseignants. Ceux-ci sont toujours de langue maternelle et apportent aussi bien leur savoir-faire que leur culture d’origine, ce qui est enrichissant pour tout le monde. Les après-midi d’échange et de conversation ainsi que les soirées sont assurés par des enseignants bénévoles et nous espérons vivement pouvoir continuer ainsi, car il y a une demande permanente et croissante pour ces activités

Formation de formateurs

Du point de vue de la formation, dans les années 80, il y avait un grand manque de formation de formateurs. Nous avons donc organisé des stages avec des intervenants britanniques.   Pour en citer quelques-uns, il y avait :

–  Kathy Flower du British Council
–  Ken Wilson avec son troupe du English Teaching Theatre et Off-Stage
–  Mario Rivolucri
–  Frankel
–  Jack Lonergan
–  Colburn and Steward
–  Brian Barnes
–  Alain Maynard

Ces stages ont été suivis par des enseignants universitaires, en formation continue pour le personnel d’entreprise et pour des groupes d’adultes à Grenoble. Ils ont cré un dynamique utile apportant un regard nouveau sur des méthodes modernes et novatrices d’enseignement. La communication orale active et vivante était de rigueur et nombreux étaient ceux qui profitaient de cet apport de méthodologie.

Ensuite, inspirés par le travail entrepris à Babel, des séminaires ont été organisés par nos membres dans leurs propres établissements régionaux et plus tard en Allemagne de l’Est et en Pologne. D’autres séminaires et rencontres d’enseignants ont été organisés occasionnellement avec le concours de Just Books (librairie anglaise).

Assistants

Un service qui était très apprécié pendant les premières années de l’Association était l’organisation d’une rencontre avec les assistants étrangers dans les lycées au début de l’année scolaire.

Souvent des assistants se sont joints à nous dans l’organisation de soirées. Ils ont ainsi rencontré des familles françaises et ont pu élargir leur culture en faisant des sorties ensemble. Aujourd’hui nous avons arrêté cette activité. Les jeunes qui arrivent à Grenoble sont mieux encadrés qu’autrefois, il y a plus des clubs de sport  et de lieux de rencontres dans la ville. Cet exemple cependant montre bien notre approche : toujours essayer de créer une activité là ou le besoin se fait sentir, tout en restant dans le cadre de langue et culture.

Newssheet

Une des premières actions que nous avons entreprises était la création d’un journal en langue anglaise en mai 1980, que nous avons intitulé « Le Newssheet » et qui est devenu « Breakaway » en novembre 1985. Pendant 7 ans nous avons publié des articles, des poèmes, des informations… Distribué gratuitement au début il est devenu payant par la suite en raison de 10 numéros par an. Des contributions provenaient de toutes sortes de personnes, certaines se trouvant à l’étranger. Il était illustré par des bénévoles et l’impression se faisait tout au début sur une machine off-set prêtée gracieusement par la responsable de la libraire « Just Books ». La mise en page prenait des heures tous les mois, à genou parterre avec des ciseaux, de la colle et beaucoup de patience !

Radio

Pour ceux qui ont participé, nos émissions sur radio Kaleidescope (97 FM) ont été un événement marquant de la semaine. Elles ont débuté en 1984 et avaient lieu pendant une heure le vendredi soir. Le contenu était très variable, il y avait des interviews, des discussions sur des pays étrangers, sur des écrivains, et sur la vie culturelle et sociale en Angleterre. Le soulagement à la fin d’une émission quand tout s’est déroulé plus ou moins correctement se fait sentir même aujourd’hui par certains animateurs !

Cette radio continue à donner la parole aux associations, leur permettant de parler de certains thèmes, d’interviewer des personnalités de la région et ainsi créer un lien avec le publique.

Période creuse

A la fin des années ’80, suite à plusieurs incidents, dont un incendie et un cambriolage, il y eu une période creuse où il a même été question d’arrêter les activités de Babel. Cependant en 1990 nous avons pu relancer nos cours grâce à certains membres qui se trouvaient plus libres et étaient prêts à consacrer du temps à la réorganisation et à trouver des étudiants pour les cours. Un nouvel élan était donc pris et nous sommes très reconnaissants à ces enseignants qui continuent à œuvrer pour le bon fonctionnement de l’Association.

Voyages étude

A la demande d’un groupe d’étudiants nous avons organisé plusieurs voyages étude à Oxford et à Cardiff dans le passé. L’objectif était de diviser la semaine entre cours le matin et temps libre l’après-midi. Les étudiants étaient accompagnés d’un enseignant de Babel qui restait avec eux pendant toute la semaine.

Chacun était hébergé dans une famille anglaise et avait l’obligation de trouver son propre chemin vers le cours du matin ! Les après-midi se passaient souvent autour d’un thème : visite des collèges à Oxford, au château à Cardiff etc. Plus tard nous avons pu faire un voyage dans un petit village historique et typique – Shrivenham – organisé par une de nos anciennes enseignantes qui était rentrée en Angleterre.

En 1995 lors de l’introduction des cours d’italien, l’Association a organisé également des voyages étude en Italie avec l’enseignante concernée. Les stagiaires ont pu visiter en conditions idéales des principales villes du pays (Rome, Naples, Florence…) ainsi que d’autres villes riches en trésors culturels (Ravenne, les régions de Toscane, Piémont et les lacs du nord…). Ces voyages continuent de nos jours, mais l’accent est mis maintenant sur la culture, plutôt que sur les cours.

Rencontres culturelles

Dans le passé nous avons organisé une variété de soirées et d’échanges, tables rondes, lecture de pièces de théâtre en anglais ; certaines, comme les soirées d’échange avec buffet avaient même lieu toutes les semaines.

Ces rencontres ont aussi changé de caractère ; les plus populaires ces dernières années sont celles qui traitent d’un pays étranger et de sa culture, ou des traditions culturelles d’un pays dont nous étudions la langue (Italie, Royaume Uni). Nous continuons à chercher des thèmes intéressants et des volontaires qui souhaitent animer une soirée.

Associations

Les rencontres et l’échange avec d’autres associations est, et a toujours été, un élément important de notre activité. Ces contacts ont été plus ou moins longs, parfois limités avec par exemple des associations japonaises et australiennes ou plus longs avec le Celtic Connexion.

Aujourd’hui nous avons des liens étroits avec l’AGO (Alliance Grenoble-Oxford) et Open House. De temps en temps il y a un partage d’activités ou un soutien actif, par exemple au moment de la fondation de la « library ». Beaucoup de nos lecteurs assidus sont ainsi membres des deux Associations.

Dès le début de l’Association Internationale Convergence, nous sommes devenus membres et nous participons régulièrement à leurs événements.

Library

La Library a ouvert ses portes aux premiers lecteurs le 14 octobre 2000. C’était l’aboutissement d’un travail depuis plus d’un an, de 3 associations : Babel, Open House et l’Alliance Grenoble-Oxford. A l’origine de ce projet commun était le besoin de trouver un nouveau local pour la bibliothèque d’Open House, le désir d’agrandir la sélection déjà existant de livres anglais à Babel mais surtout de créer un centre de lecture pour les anglophones de la région. Open House et l’Alliance Grenoble Oxford ont été généreux avec leurs subventions qui finançaient l’achat de nouveaux livres et contribuaient au coût de gestion de la Library.

Depuis ces débuts, les principes de la Library restent identiques. Open House et l’Alliance Grenoble-Oxford donnent toujours un soutien financier et moral ; la majorité des livres viennent des donations et de plus en plus régulièrement ; des bénévoles continuent à assurer les permanences ; la vente de livres et les après-midi « portes ouvertes » ont lieu tous les ans, suite à une demande croissante.

Le nombre d’adhérents ne cesse d’augmenter ; la Library est maintenant ouverte les samedis et régulièrement pendant les vacances scolaires ; il y a une grande sélection de livres pour enfants et nous nous réjouissons des liens de plus en plus étroits avec d’autres bibliothèques et organisations de la région.

Et maintenant

Après 30 d’existence, Babel en 2009 se porte bien. Des changements ont été effectués en fonction de demandes extérieures et de besoins à l’intérieur de l’Association. Surtout en 30 ans le monde a changé. Au début de notre existence il y avait très peu d’échanges naturels dans la société entre des gens de culture et langue différents. Aujourd’hui nous vivons dans une ville tournée vers l’international. Nos cours se sont diversifiés tout en restant très fortement axés sur l’anglais et la communication. Le français langue étrangère et l’italien sont très demandés et de temps en temps nous pouvons débuter une autre langue, tel le mandarin. Nous avons toujours revendiqué notre différence par rapport aux écoles de langue qui sont nombreuses et efficaces à Grenoble ; nous sommes présents là ou il y a une demande spécifique et nous espérons continuer ainsi.

L’heure de l’ordinateur a sonné et depuis 10 ans nous nous sommes progressivement mis à jour avec internet et l’ADSL. Depuis janvier 1992 une plaquette est publiée annuellement à la rentrée en prévision de notre journée « portes ouvertes » mi-septembre. Ces dernières années l’aide d’un professionnel nous a permis d’améliorer considérablement la présentation. Nous lui en sommes reconnaissants


BABEL  –  DIX  ANS  APRÈS  –  MAI  2018

Dix ans sont passés depuis que ce petit historique des trente ans de vie de l’Association a été rédigé et cette année nous fêtons nos quarante ans d’existence.

Nous avons continué à travailler dans le même esprit, les cours de langues sont organisés à la demande, et sont tournés vers la langue et la culture, le but étant de favoriser l’échange.  Les critères n’ont pas changé, et restent essentiels dans la composition des groupes :

  • L’animateur est toujours de langue maternelle ;
  • Le niveau de chaque membre du groupe est respecté permettant un échange efficace ;
  • Un maximum de dix personnes favorise le temps de parole ;
  • Les participants ont donc un maximum de temps pour parler, discuter et prendre part activement au déroulement du cours ;
  • L’important est d’être à l’écoute les uns des autres, prêts à discuter, encouragés à faire des suggestions, même des plaintes !

Les langues demandées maintenant sont aussi variées qu’il y a dix ans. L’anglais est toujours important mais il est suivi par l’italien, l’espagnol et le français comme langue étrangère.

Nous avons pu améliorer la salle de l’Association. Elle est maintenant mieux équipée et plus confortable pour tout le monde, professeurs et étudiants. La cour sans voiture est calme depuis que le stationnement y est interdit.

Le public est souvent mixte en fonction de la langue demandée et de l’âge de la personne ; il y a des cours dans la journée et d’autres le soir pour les gens qui sont encore en activité.  Tous cherchent la même chose : arriver à parler, à discuter, à échanger, à comprendre l’autre.   Les gens voyagent et travaillent souvent avec les pays étrangers. Ils ont un grand besoin de se faire comprendre et surtout d’être à l’aise dans leur communication, confiants de leur capacité de mener à bien leurs projets.  La vie professionnelle dans un cadre international requiert de plus en plus un niveau de compétence dans la langue du pays concerné. Il faut pouvoir converser pas seulement sur des sujets techniques, mais aussi, dans les moments de partage et de convivialité.  Ceci est surtout d’actualité dans les pays européens et voisins.  L’anglais reste le passe – partout, essentiel comme première langue de travail et de plaisir à l’étranger.

The Library

Depuis ses débuts en 2000 The Library a grandi.  Nous avons maintenant plus de 4000 livres, dont beaucoup de romans policiers, de livres de référence et de biographies.  Il y a une section importante pour les enfants de tout âge et  une petite sélection de livres en italien.  La collaboration avec Open House, Alliance Grenoble-Oxford et Celtic Connection continue, les membres de ces associations, ainsi que les membres de Babel étant automatiquement membres du Library. Les gens extérieurs sont les bienvenus, moyennant une petite cotisation.

Depuis des années, nous profitons de la générosité des usagers et des membres d’autres associations en recevant leurs donations de livres, ce qui enrichit le choix à proposer. Au moins une fois par trimestre nous organisons une vente de livres dans la cour ; ceci nous donne une occasion de faire un tri parmi les livres en stock, de bavarder pendant un après-midi avec les personnes qui viennent régulièrement emprunter des livres ou avec ceux qui viennent par curiosité et partent avec un sac plein de romans.  Avec le montant de la vente nous achetons de nouveaux livres…et ainsi la boucle est bouclée !

The Library est ouvert plusieurs fois par semaine aux heures adaptées aux possibilités des usagers ; le samedi après-midi permet aux familles de passer avec les enfants, surtout ceux qui habitent dans les alentours.

Toutes les personnes qui travaillent à la bibliothèque sont bénévoles et si c’est une affaire qui marche, c’est grâce à leurs efforts et assiduité – on ne trouve pas porte close aux heures de permanences. Malgré tout ce qui existe aujourd’hui nous croyons toujours que rien ne remplace un bon livre.

Et aujourd’hui, après 40 ans d’existence, Babel continue à bien se porter. De nouvelles pistes s’ouvrent, même si d’autres ferment. Il y a toujours une place pour l’imagination. Nous tenons aux valeurs établies par les membres fondateurs de l’Association, les objectifs étant clairement résumés dans nos statuts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s